Eglise Notre Dame de l'Assomption

Eglise paroissiale de Notre-Dame de l'Assomption, XIXe siècle.

  • Entièrement reconstruite sur l'emplacement de l'ancien sanctuaire, en ruine.
  • Clocher-porche auquel sont accolées deux tourelles.
  • Nef flanquée de deux chapelles et prolongée par une abside à voûte surbaissée.
  • Statue en bois d'une Vierge à l'Enfant
  • Dans la crypte, présence d'un tombeau qui, selon la légende, pourrait contenir le corps d'un enfant de Sarah Bernhardt.
  • Chaudière à bois en brique, installée sous la sacristie.

Eglise du XIXe siècle (1826) consacré à notre dame de l'Assomption, entièrement reconstruite au XIXè siècle en remplacement de l'ancien sanctuaire en ruine daté de 1155. Le clocher possède deux cloches. Construction de style néo-roman, le fils naturel du Comte d'Osmond châtelain de la Vénerie et de Sarah Bernhardt, reposerait dans une crypte de l'église (celui-ci possédait le château de la Vénerie, alors rendez-vous de chasses mémorables). L'église possède un chauffage central au bois, construit de brique rouge placé sous la sacristie.